Parce qu'on mérite autant qu'eux !

Pour les cyclistes au féminin
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Poésie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
adeline
Admin
Admin


Nombre de messages : 1591
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: Re: Poésie   Lun 09 Fév 2009, 20:08

Ohhhh mais c'est une de mes préférée ca !!
La chanson qui me rend ma bonne humeur quand tout va mal !!
La ca fait depuis le concert que j'écoute son dernier album en boucle, et je dois dire que celle la fait vraiment plaisir aux oreilles, je chante meme plus fort que lui quand je l'entend...

Sur cet album, chanson vraiment bien aussi :

- Le chene liege
- Des hommes pareils
- Les cardinaux en costumes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adeline-cycliste.skyblog.com
DJ
Aspirant


Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Poésie   Mar 10 Fév 2009, 00:14

Adeline a écrit:
La ca fait depuis le concert que j'écoute son dernier album en boucle, et je dois dire que celle la fait vraiment plaisir aux oreilles, je chante meme plus fort que lui quand je l'entend...

c'est d'ailleurs la meilleur manière de repérer la voiture d'adeline, tu entends du cabrel a fond dans une 206 c'est certainement elle Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.dedj.be
rg585
Champion


Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 26/09/2008

MessageSujet: Re: Poésie   Ven 13 Fév 2009, 20:25

Pour la musique surtout et pour le duo Marc Lavoine et Pham Quynh Anh.

J'espère

Je fais des e-mails à tout allure
Tu me réponds « à toute à l’heure »
Tu mets du rouge sur ta figure
Je mets du baume sur mon cœur

J’espère, j’espère, j’espère oh oui, j’espère
C’est mon caractère mmmmm
J’espère.

Comme disait Yoko Ono
Je vais essayer de retrouver ce mot
D’elle la seule chose qu’on partage en frères, en frères,

J’espère, j’espère, j’espère oh oui, j’espère
C’est mon caractère mmmmm
J’espère.

On a envie de faire l’amour
Mais les amours sont diluviennes
Parsemées par le temps qui court
Il n’y a pas d’amours qui tiennent

J’espère, j’espère, j’espère oh oui, j’espère
C’est mon caractère mmmmm
J’espère.

Comme disait Yoko Ono
Je vais essayer de retrouver ce mot
They are the only things we share, mon frère,

J’espère, j’espère, j’espère oh oui, j’espère
C’est mon caractère mmmmm
J’espère.

Les étoiles qui fuient font la mesure
Des espèces qui disparaissent

J’espère, j’espère, j’espère oh oui, j’espère
C’est mon caractère mmmmm
J’espère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adeline
Admin
Admin


Nombre de messages : 1591
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: Re: Poésie   Ven 13 Fév 2009, 20:35

Oh mais dis donc !! Comment tu fais pour trouver les chanteurs que j'aime ??
Marc Lavoine et Francis Cabrel étant mes 2 favoris !!

De Marc Lavoine, superbes chansons :

- Paris
- Les tournesols
- Je ne veux qu'elle
- Toi mon amour
- Sur le parking des anges
- J'écris des chansons
- On n'ira jamais à Venise
...

Y en a de trop, j'ai beaucoup d'albums de lui donc forcément, un très grand répertoire de sa musique !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adeline-cycliste.skyblog.com
rg585
Champion


Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 26/09/2008

MessageSujet: Re: Poésie   Ven 13 Fév 2009, 21:12

Et aussi le Pont Mirabeau ( paroles de Guillaume Apollinaire ) et en duo avec Cristina Marocco : J'ai tout oublié et avec Bambou : Dis moi que l'amour ne s'arrête pas ( très joli clip ).


Dernière édition par rguerin le Sam 14 Fév 2009, 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rg585
Champion


Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 26/09/2008

MessageSujet: Re: Poésie   Ven 13 Fév 2009, 22:27

Les moulins de mon coeur

Michel Legrand

Comme une pierre que l'on jette
Dans l'eau vive d'un ruisseau
Et qui laisse derrière elle
Des milliers de ronds dans l'eau
Comme un manège de lune
Avec ses chevaux d'étoiles
Comme un anneau de Saturne
Un ballon de carnaval
Comme le chemin de ronde
Que font sans cesse les heures
Le voyage autour du monde
D'un tournesol dans sa fleur
Tu fais tourner de ton nom
Tous les moulins de mon cœur

Comme un écheveau de laine
Entre les mains d'un enfant
Ou les mots d'une rengaine
Pris dans les harpes du vent
Comme un tourbillon de neige
Comme un vol de goélands
Sur des forêts de Norvège
Sur des moutons d'océan
Comme le chemin de ronde
Que font sans cesse les heures
Le voyage autour du monde
D'un tournesol dans sa fleur
Tu fais tourner de ton nom
Tous les moulins de mon cœur

Ce jour-là près de la source
Dieu sait ce que tu m'as dit
Mais l'été finit sa course
L'oiseau tomba de son nid
Et voila que sur le sable
Nos pas s'effacent déjà
Et je suis seul à la table
Qui résonne sous mes doigts
Comme un tambourin qui pleure
Sous les gouttes de la pluie
Comme les chansons qui meurent
Aussitôt qu'on les oublie
Et les feuilles de l'automne
Rencontre des ciels moins bleus
Et ton absence leur donne
La couleur de tes cheveux

Une pierre que l'on jette
Dans l'eau vive d'un ruisseau
Et qui laisse derrière elle
Des milliers de ronds dans l'eau
Au vent des quatre saisons
Tu fais tourner de ton nom
Tous les moulins de mon cœur

Michel Legrand fêtera bientôt ses 77 ans. Créateur prolifique, mélodiste du bonheur il a composé plus de 200 musiques de film ( Les parapluies de Cherbourg est une de mes préférées ) Le compositeur français est à l'honneur tout au long du mois de février avec une rétrospective à la Cinémathèque française et deux concerts événements, à la Salle Pleyel à Paris, où il dirigera l'Orchestre national d'Ile-de-France puis un jazz-band.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rg585
Champion


Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 26/09/2008

MessageSujet: Re: Poésie   Sam 11 Avr 2009, 20:58

Claude Nougaro
TOULOUSE



Qu'il est loin mon pays, qu'il est loin
Parfois au fond de moi se ranime
L'eau verte du canal du Midi
Et la brique rouge des Minimes

Ô mon pays, ô Toulouse, ô Toulouse

Je reprends l'avenue vers l'école
Mon cartable est bourré de coups de poings
Ici, si tu cognes, tu gagnes
Ici, même les mémés aiment la castagne

Ô mon pays, ô Toulouse

Un torrent de cailloux roule dans ton accent
Ta violence bouillone jusque dans tes violettes
On se traite de con à peine qu'on se traite
Il y a de l'orage dans l'air et pourtant

L'église Saint-Sernin illumine le soir
Une fleur de corail que le soleil arrose
C'est peut-être pour ça malgré ton rouge et noir
C'est peut-être pour ça qu'on te dit Ville Rose

Je revois ton pavé, ô ma cité gasconne
Ton trottoir éventré sur les tuyaux du gaz
Est-ce l'Espagne en toi qui pousse un peu sa corne
Ou serait-ce dans tes tripes une bulle de jazz ?

Voici le Capitole, j'y arrête mes pas
Les ténors enrhumés tremblent sous leurs ventouses
J'entends encore l'écho de la voix de papa
C'était en ce temps-là mon seul chanteur de blues

Aujourd'hui, tes buildings grimpent haut
A Blagnac, tes avions ronflent gros
Si l'un me ramène sur cette ville
Pourrai-je encore y revoir ma pincée de tuiles

Ô mon pays, ô Toulouse, ô Toulouse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rg585
Champion


Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 26/09/2008

MessageSujet: Re: Poésie   Sam 18 Juil 2009, 23:52

Ils cassent le monde
En petits morceaux
Ils cassent le monde
A coups de marteau
Mais ça m'est égal
Ca m'est bien égal
Il en reste assez pour moi
Il en reste assez
Il suffit que j'aime
Une plume bleue
Un chemin de sable
Un oiseau peureux
Il suffit que j'aime
Un brin d'herbe mince
Une goutte de rosée
Un grillon de bois
Ils peuvent casser le monde
En petits morceaux
Il en reste assez pour moi
Il en reste assez
J'aurais toujours un peu d'air
Un petit filet de vie
Dans l'oeil un peu de lumière
Et le vent dans les orties
Et même, et même
S'ils me mettent en prison
Il en reste assez pour moi
Il en reste assez
Il suffit que j'aime
Cette pierre corrodée
Ces crochets de fer
Où s'attarde un peu de sang
Je l'aime, je l'aime
La planche usée de mon lit
La paillasse et le châlit
La poussière de soleil
J'aime le judas qui s'ouvre
Les hommes qui sont entrés
Qui s'avancent, qui m'emmènent
Retrouver la vie du monde
Et retrouver la couleur
J'aime ces deux longs montants
Ce couteau triangulaire
Ces messieurs vêtus de noir
C'est ma fête et je suis fier
Je l'aime, je l'aime
Ce panier rempli de son
Où je vais poser ma tête
Oh, je l'aime pour de bon
Il suffit que j'aime
Un petit brin d'herbe bleue
Une goutte de rosée
Un amour d'oiseau peureux
Ils cassent le monde
Avec leurs marteaux pesants
Il en reste assez pour moi
Il en reste assez, mon coeur
(Boris VIAN, Poésies, Ils cassent le monde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rg585
Champion


Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 26/09/2008

MessageSujet: Re: Poésie   Lun 17 Aoû 2009, 18:29

Bourvil La tendresse 1963

On peut vivre sans richesse,
Presque sans le sou.
Des seigneurs et des princesses,
Y-en-a plus beaucoup.
Mais vivre sans tendresse, on ne le pourrait pas.
Non, non, non, non: on ne le pourrait pas.

On peut vivre sans la gloire
Qui ne prouve rien.
Être inconnu dans l'histoire
Et s'en trouver bien.
Mais vivre sans tendresse, il n'en est pas question.
Non, non, non, non: il n'en est pas question.

Quelle douce faiblesse,
Quel joli sentiment,
Ce besoin de tendresse
Qui nous vient en naissant.
Vraiment, vraiment, vraiment.

Le travail est nécessaire,
Mais s'il faut rester
Des semaines sans rien faire,
Eh bien... on s'y fait.
Mais vivre sans tendresse, le temps vous paraît long,
Long, long, long, long: le temps vous parait long.

Dans le feu de la jeunesse,
Naissent les plaisirs,
Et l'amour fait des prouesses
Pour nous éblouir.
Oui mais sans la tendresse, l'amour ne serait rien.
Non, non, non, non: l'amour ne serait rien.

Quand la vie impitoyable,
Vous tombe dessus.
On est plus qu'un pauvre diable,
Broyé et déçu.
Alors sans la tendresse, d'un coeur qui nous soutient,
Non, non, non, non: on n'irait pas plus loin.

Un enfant vous embrasse,
Parce qu'on le rend heureux.
Tous nos chagrins s'effacent,
On a les larmes aux yeux.
Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu...

Dans votre immense sagesse,
Immense ferveur,
Faites donc pleuvoir sans cesse,
Au fond de nos coeurs,
Des torrents de tendresse pour que règne l'amour...
Règne l'amour... jusqu'à la fin des jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rg585
Champion
avatar

Masculin Nombre de messages : 854
Localisation : France
Date d'inscription : 26/09/2008

MessageSujet: Re: Poésie   Sam 10 Oct 2009, 09:48

Jacques Réda, Retour au calme

La bicyclette

Passant dans la rue un dimanche à six heures, soudain,
Au bout d’un corridor fermé de vitres en losange,
On voit un torrent de soleil qui roule entre des branches
Et se pulvérise à travers les feuilles d’un jardin,
Avec des éclats palpitants au milieu du pavage
Et des gouttes d’or — en suspens aux rayons d’un vélo.
C’est un grand vélo noir, de proportions parfaites,
Qui touche à peine au mur. Il a la grâce d’une bête
En éveil dans sa fixité calme : c’est un oiseau.
La rue est vide. Le jardin continue en silence
De déverser à flots ce feu vert et doré qui danse
Pieds nus, à petits pas légers sur le froid du carreau.
Parfois un chien aboie ainsi qu’aux abords d’un village.
On pense à des murs écroulés, à des bois, des étangs.
La bicyclette vibre alors, on dirait qu’elle entend.
Et voudrait-on s’en emparer, puisque rien ne l’entrave,
On devine qu’avant d’avoir effleuré le guidon
Éblouissant, on la verrait s’enlever d’un seul bond
À travers le vitrage à demi noyé qui chancelle,
Et lancer dans le feu du soir les grappes d’étincelles
Qui font à présent de ses roues deux astres en fusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rg585
Champion
avatar

Masculin Nombre de messages : 854
Localisation : France
Date d'inscription : 26/09/2008

MessageSujet: Re: Poésie   Jeu 10 Déc 2009, 21:36

Jean Ferrat. Ma France

De plaines en forêts de vallons en collines
Du printemps qui va naître à tes mortes saisons
De ce que j'ai vécu à ce que j'imagine
Je n'en finirais pas d'écrire ta chanson
Ma France

Au grand soleil d'été qui courbe la Provence
Des genêts de Bretagne aux bruyères d'Ardèche
Quelque chose dans l'air a cette transparence
Et ce goût du bonheur qui rend ma lèvre sèche
Ma France

Cet air de liberté au-delà des frontières
Aux peuples étrangers qui donnaient le vertige
Et dont vous usurpez aujourd'hui le prestige
Elle répond toujours du nom de Robespierre
Ma France

Celle du vieil Hugo tonnant de son exil
Des enfants de cinq ans travaillant dans les mines
Celle qui construisit de ses mains vos usines
Celle dont monsieur Thiers a dit qu'on la fusille
Ma France

Picasso tient le monde au bout de sa palette
Des lèvres d'Éluard s'envolent des colombes
Ils n'en finissent pas tes artistes prophètes
De dire qu'il est temps que le malheur succombe
Ma France

Leurs voix se multiplient à n'en plus faire qu'une
Celle qui paie toujours vos crimes vos erreurs
En remplissant l'histoire et ses fosses communes
Que je chante à jamais celle des travailleurs
Ma France

Celle qui ne possède en or que ses nuits blanches
Pour la lutte obstinée de ce temps quotidien
Du journal que l'on vend le matin d'un dimanche
A l'affiche qu'on colle au mur du lendemain
Ma France

Qu'elle monte des mines descende des collines
Celle qui chante en moi la belle la rebelle
Elle tient l'avenir, serré dans ses mains fines
Celle de trente-six à soixante-huit chandelles
Ma France
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rg585
Champion
avatar

Masculin Nombre de messages : 854
Localisation : France
Date d'inscription : 26/09/2008

MessageSujet: Re: Poésie   Sam 19 Juin 2010, 23:15

Et si en plus, y'a personne

Abderhamane, Martin, David
Et si le ciel était vide
Tant de processions, tant de têtes inclinées
Tant de capuchons tant de peur souhaitées
Tant de démagogues de Temples de Synagogues
Tant de mains pressées, de prières empressées

[Refrain] :
Tant d'angélus
Ding
Qui résonne
Et si en plus
Ding
Y'a personne

Abderhamane, Martin, David
Et si le ciel était vide
Il y a tant de torpeurs
De musiques antalgiques
Tant d'anti-douleurs dans ces jolis cantiques
Il y a tant de questions et tant de mystères
Tant de compassions et tant de révolvers

[Refrain]

Arour hachem, Inch Allah
Are Krishhna, Alléluia

Abderhamane, Martin, David
Et si le ciel était vide
Si toutes les balles traçantes
Toutes les armes de poing
Toutes les femmes ignorantes
Ces enfants orphelins
Si ces vies qui chavirent
Ces yeux mouillés
Ce n'était que le vieux plaisir
De zigouiller

[Refrain] x2


Alain Souchon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poésie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poésie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parce qu'on mérite autant qu'eux ! :: Général :: Le café-
Sauter vers: